lundi 17 avril 2017

C'est ma politique - Critique du programme de Jean-Luc Mélenchon

Bonjour à tous !


Aujourd’hui, on s’attaque au programme de Jean-Luc Mélenchon. En effet, c’est de loin le programme qui m’effraie le plus. Il est aussi dangereux que d’autres, mais ce qui me fait peur c’est que beaucoup semblent partager ses idées sans pour autant se soucier des conséquences.

Je ne traiterai pas les programmes des autres candidats, soit parce qu’ils sont insignifiants, soit parce qu’on connait déjà les conséquences.

Je vais prendre des exemples très simples.


1 – La VIè République.

J’en ai déjà parlé dans plusieurs articles. En effet, la Constitution de 1958 est à dépoussiérer. Mais elle n’est pas à changer. Il faut simplement la respecter. Si les hommes politiques ne l’appliquent pas, ça ne veut pas dire qu’elle est mauvaise. Ça veut juste dire qu’on n’a pas les outils pour les contraindre à se conformer à ce que la Constitution prévoit. Donc, ce n’est pas elle la responsable, mais les hommes politiques qui ont été au pouvoir depuis 58. Dont Mélenchon.

Comme solutions, on peut décaler dans le temps les deux types d’élections principales. Par exemple, avec un mandat présidentiel à 5 ans et un mandat législatif à 4 ans. Ou quelque chose dans le même esprit. Ainsi, des élections législatives anticipées par rapport à des présidentielles permettraient de sanctionner la politique. Ainsi, la pression serait mise sur les députés afin qu’ils puissent être réélus.


2 – L’emploi pour tous

L’emploi pour tous, ça serait parfait. Tout le monde pourrait accéder au monde du travail. C’est vrai que c’est un enjeu crucial qui montre la bonne santé économique pour un pays. Donc, le programme de Jean-Luc Mélenchon propose de réduire le temps de travail. Ainsi, des embauches seront faites pour palier le temps de travail manquant.

Si on ne réfléchit pas plus loin, ça marche, c’est sûr. Mais pour avoir fait de la gestion de paie, je sais qu’embaucher coûte très cher. Pour qu’un employé touche un SMIC, il faut savoir que l’employeur paie, en tout, deux SMIC. Vous pouvez très facilement le vérifier sur votre bulletin de paie. S’il est complet, toute la partie à droite désigne les charges que paie un employeur.

Cela va représenter un surcoût. Comment le compenser ? En vendant plus cher les services/produits vendus par une entreprise ? En aidant les entreprises à embaucher avec des subventions ? Donc, soit c’est l’acheteur qui va payer le surcoût, soit ce sont des impôts qui viendront compenser les dépenses supplémentaires. Dans tous les cas, cela représente une baisse du pouvoir d’achat.

Le seul moyen pour embaucher sereinement, c’est d’avoir un carnet de commandes plein. Donc, il faut être attractif au sein du marché national – le nôtre est saturé, et du marché international. Et s on vend plus cher, on ne sera pas attractif face à des pays ayant une qualité de production équivalente comme l’Allemagne et le Royaume-Unis.

Enfin, si on sort des traités européens, on se met à dos la communauté européenne et on perd ce marché. Donc, on perd des opportunités de relancer notre économie.  


3 – Sortir des traités européens.

Je traduis, cela signifie : sortir de l’Union Européenne. Certains prendront l’exemple du Royaume-Unis. Mais ce pays avait déjà un statut à part au sein de l’UE. De plus, il faut savoir que son influence s’étend du Canada, jusqu’en Australie, en passant par l’Inde. Notre pays n’a pas cette chance.

Ensuite, si on sort de l’UE, il a des chances que l’on renonce à l’Euro. Cela permettra de dévaluer notre monnaie. Ce qui est une arme à double tranchant. Certes, nos prix seront de nouveaux compétitifs : on exportera plus ; mais nous importeront à des prix plus élevés. Ce qui va diminuer d’autant notre pouvoir d’achat.

4 – Légalisation du cannabis.

N’ouvrons pas la boite de pandore.


5 – Majorité à 16 ans.

La majorité à 16 ans sans la responsabilité pénale, c’est un non-sens. Et comment, à 16 ans, peut-on décider de l’avenir du pays quand on ne sait même pas quoi faire de sa vie ? Ce à quoi on m’a répondu que : « Je crois que l'idée est de ne pas punir aussi sévèrement un jeune encore en devenir, mais de lui reconnaître un jugement digne de ce nom. ». Donc, un jugement pour le pays mais pas pour ses propres actes. Y’a une incohérence ou c’est que moi là ?



Pour conclure, ces idées ne partent pas d’un mauvais diagnostic de l’état de notre société. Mais elles en sont de mauvaises réponses. L’enfer est pavé de bonnes intentions. C’est pourquoi il faut faire vraiment attention.

Durant cette élection, on ne peut pas dire qu’on a le choix entre la peste et le choléra mais plutôt entre une mauvaise grippe et un cancer. Mais au moins, une mauvaise grippe, ça se soigne.
Les mesures phares du programme du candidat du Front de Gauche sont trop hasardeuses et mal évaluées.

C’est certes le candidat qui parle le plus fort, niveau marketing, il est parfait ; mais sur le plan des idées, c’est celui qui va nous mener le plus rapidement dans le mur. Jean-Luc Mélenchon est un professionnel de la politique.

Maintenant, ça va être à nous de jouer, le 23 avril, pour faire notre premier choix.


Merci à tous d’avoir pris le temps de lire !


N’hésitez pas à partager et à réagir !


R.F


Webographie :



lundi 10 avril 2017

C'est mon analyse - Les Power Rangers (la série, saison 1)

Bonjour à tous !


Aujourd’hui, on va parler des Power Rangers. Pas du film, mais de la série ; plus particulièrement, de la première saison : Les Mighty Morphin Power Rangers.

Comme dans le film, ce sont des adolescents, Jason, Kimberly, Billy, Trini et Zack, recrutés par Zordon et aidés par un robot : Alpha 5. Ils luttent contre une sorcière, Rita Repulsa et sa horde de monstres voulant envahir la Terre.

Mais vous êtes-vous déjà posé la question de savoir ce que cette série voulait vraiment dire ? Si pour vous, les Power Rangers dégoulinent seulement de bons sentiments, de bonnes valeurs, et d’amitié : vous avez tout faux !

En effet, le sujet évoqué est beaucoup plus profond que cela : c’est la lutte entre la science contre la magie et la supériorité de la première sur la dernière.


Les Rangers arborent la technologie et ne se fient qu’à elle.

Tout d’abord, ils se transmutent, pour devenir des Rangers et posséder des pouvoirs surhumains. Ce sont leurs combinaisons colorés qui leur confèrent de si grand pouvoir. Ils sautent plus haut, tapent plus fort, sont plus résistants exactement comme s’ils avaient un exosquelette. C’est la victoire de la technologie sur la biologie humaine.


De plus, ils se battent avec des Zords. Qu’est-ce qu’un Zord ? C’est une machine, comme un Transformer, piloté par un humain, qu’ils appellent afin de vaincre les monstres quand Rita les gigantisent. Ces armures géantes confèrent aux Rangers une taille et une force démentielle. Aussi, ils peuvent se rassembler pour forme le MegaZord.

Chaque Zord invoqué représente un animal préhistorique, comme un tyrannosaure, un tricératops, un mastodonte, un ptérodactyle et un tigre à dent de sabre (smilodon pour les puristes). La technologie permet à ces animaux de renaitre de leurs cendres. C’est une victoire de la technologie sur la mort.


Ensuite, leurs armes de poing sont ultra perfectionnées : hache rétractable, pistolet laser, sabre high-tech, etc. s’assemblement pour donner un canon hyper puissant auxquels aucun montre ne peut résister.  A la base, chaque arme est basique : une épée, une hache, une lance, un trident, un arc. Mais Zordon les a améliorées pour qu’elles soient létales.  


Enfin, le centre de commande est bourré de technologie. Par exemple Alpha 5 est un robot humanoïde (un peu con, mais un robot quand même). La technologie recrée la vie. Et Zordon peut entrer en communication avec les Rangers alors qu’il est bloqué dans une autre dimension. La technologie permet de supprimer la distance et le temps.


Quant à Rita, elle utilise la magie pour conquérir la Terre.


Tout d’abord, Rita est une sorcière. On le voit très facilement grâce à son accoutrement : chapeau pointu, ridée, voix démoniaque et sceptre qui pourrait passer pour un balai. D’ailleurs, c’est ce sceptre magique qui permet aux monstres d’être gigantisés.

Elle est entourée de monstres : Goldar, Squatt, Babou, Finster. C’est d’ailleurs ce dernier qui créé les adversaires des Power Rangers. Ils les façonnent dans une sorte de terre glaise grisâtre et les mets dans une machine pour qu’ils prennent vie. Cela ressemble plus à la création de Frankeinstein qu’à la naissance de vrais humanoïdes. La magie n’en est pas capable.

(Avouez que ça ne ressemble à rien)

Cependant cela doit expliquer pourquoi les monstres sont toujours moches, peu loquaces et complétement idiots. En effet, aucun d’entre eux n’a jamais profité de ses pouvoirs de monstre pour en finir directement avec les Rangers lorsqu’ils n’étaient pas transmutés. Avouez qu’il faut être sacrément con quand même ! La magie créé des êtres abjectes ; la technologie créé des surhommes.
Toutefois Rita n’est pas très douée non plus. Il fallait simplement qu’elle fasse grandir un de ces monstres lorsque les Rangers étaient en position de faiblesse pour juste les écraser.  Comme ça, on se débarrasse des Rangers, puis de Zordon, d’Alpha 5, et de toutes les autres saisons de la série en 5 minutes. On peut en déduire que la magie est pratiquée par les gens un peu idiots ou qu’elle rend bête.

Enfin, la seule fois où Rita essaie de s’emparer de la technologie et de la coupler à de la magie à travers le Ranger Vert, elle échoue lamentablement. Non seulement son plan devient un échec, mais le Ranger Vert se retourne contre elle et devient un allié des Rangers (par la même occasion, il devient le plan cul du Ranger Rose).


Pour conclure, dans cette série, la lutte fait rage entre la technologie et la magie. Cette dernière est mise à mal et est sans cesse défaite. C’est ce qu’on voit au tout début de la série Power Ranger Zeo, celle qui suit les Mighty Morphin, dans laquelle Rita est chassée par d’autres ennemis qui eux, sont des robots. Même pour réaliser des dessins démoniaques, la magie est désuète et ne fait plus le poids. Power Rangers, saison 1, c’est le triomphe de la technologie sur la magie.

Pour finir, ce post est l’exemple même de ce qui se passe quand on réfléchit beaucoup trop. Je vais peut-être me calmer un peu …


Merci à vous d’avoir pris le temps de lire !


N’hésitez pas à réagir et à partager !


R.F


PS : petit orgasme pour les oreilles ici


samedi 8 avril 2017

C'est ma réaction - Nantes en Bretagne

Bonjour à tous !


Aujourd’hui, on s’attaque à un sujet très délicat dans mon département : Nantes en Bretagne !

Alors attention, tout ce que je vais dire part de ce principe : Nantes n’est PAS en Bretagne. Donc, ce sujet est composé à 90% de troll, autant d’un côté que de l’autre.

Dans les faits, Nantes est séparé économiquement de la Bretagne depuis 1919. Par conséquent, je tiens à rétablir un fait : ce n’est pas Vichy, en 1941 qui a séparé Nantes de la Bretagne. Je vous laisse un lien qui vous explique tout dans les moindres détails  http://www.breizh-info.com/2014/07/02/13977/petain-n-pas-separe-loire-atlantique-bretagne.

Doit-on considérer Nantes comme Ligérienne ou Bretonne ? D’ailleurs, on dit « Nantes », mais ça vaut pour toute la Loire-Atlantique.

Pour répondre à cette question, nous allons étudier quelques arguments utilisés par les pro bretons.


Argument numéro 1 : Nantes est historiquement en Bretagne.

C’est tellement faux. Nantes était même, en général, contre la Bretagne. Notamment lors des guerres contre les Francs où les Nantais de l’époque ont systématiquement pris position pour les Francs.
C’est seulement après que la Bretagne a décidé de s’emparer Nantes pour lutter contre l’Empire Carolingien. Nantes est d’origine Franque, issue elle-même de l’ancien empire Romain. Pour un Nantais, la Bretagne, c’est un envahisseur qui se sert d’elle comme bouclier humain.

Si on suit ce raisonnement, les Nantais qui se croient Bretons acceptent d’être sacrifiés comme du bétail. C’est gentil de leur part. Bande de soumis !

Aussi, je vous invite  aller à Rezé dans la très proche banlieue, anciennement Ratiatum, une capitale romaine, ville qui était nettement plus importante que Nantes, pour y découvrir des ruines latines absolument incroyables ! Donc, à l’origine, Nantes est romaine.


Argument numéro 2 : Beaucoup de Nantais veulent le retour de Nantes en Bretagne.

Déjà, je ne sais pas où tu as vu autant de Nantais désirant le retour de Nantes en Bretagne, mais manifestement, on ne croise pas les mêmes personnes.

De plus, connaissant aussi des Bretons (des vrais, pas des qui se prennent pour des Nantais), ils ne veulent pas de Nantes en Bretagne. Avec eux, on a souvent des crises d’urticaire quand on voit écrit « Nantes = Naoned », ou « Breizh = 44 ». Mais le pire du pire, c’est quand on croise une voiture avec le « 44 » surmonté du drapeau Breton. Quand je vois ça, j’ai l’impression qu’on force un éléphant à sodomiser un kouing amann.


Argument numéro 3 : Nantes est culturellement Bretonne.

Oui, c’est sûr. Avec le Château des Ducs et la Tour de Bretagne, on ne peut le nier. Ceci dit si vous voulez les reprendre, on vous les rend !

Si on va dans ce sens-là, y’a aussi un obélisque à Paris et un Arc de Triomphe. Or, vous n’allez pas traités les Parisiens de Pé … Euh, de Grecs, pardon. 

Vous allez surement ajouter qu’on y mange principalement des crêpes et des galettes. C’est vrai. Mais on y mange aussi beaucoup de pizzas, de big mac et de kébabs (enfin des grecs).

D’ailleurs, maintenant, le symbole qui nous représente le plus, dans le monde entier, c’est l’éléphant des Machines de l’Ile. Avec ses grandes oreilles, on peut en déduire qu’il a des origines africaines (sûrement en hommage à la traite des noirs dont Nantes a été une plaque tournante entre le XVè et la XIXè). Donc, rien à voir avec un bignou !


Ensuite, on peut ajouter que Nantes a développé une vraie culture ligérienne depuis ces 100 dernières années. Entre le hangar à Bananes, les Machines de l’Iles, le Nautilus ; c’est une ville qui a sa propre identité. Elle s’exporte même jusqu’au Japon ! C’est la Loire-Atlantique toute entière qui puise au sein de l’estuaire l’essence de sa communauté.


Toutefois, je n’habite plus Nantes. J’habite dans un petit village, assez proche, mais qui a un autre genre de problème. Les gens y sont schizophrènes. Ils se croient tantôt Bretons, tantôt Vendéens. En plus, ils détestent les Nantais … En effet, les Pays de Retz, pas moins de 44 communes, sont à la fois considérés comme la Bretagne Inférieure et aussi, comme le lieu où se sont déroulées les guerres de Vendée. Sa première capitale fut Rezé, dont je vous ai dit plutôt qu’elle était une ancienne capitale Romaine. Vous voyez le bordel ou pas du tout ?

Petite anecdote véridique : je viens d’aller acheter du café (j’ai une vie passionnante). Sur le chemin, je croise une voiture avec d’une part la plaque d’immatriculation contenant le fanion Breton surplombant un 44, d’autre part venant d’Ecosse, et pour finir était ornée d’un sticker : BZH = Ecosse. Non seulement le gars veut le rattachement de la Loire Atlantique à la Bretagne, mais il veut aussi que la Bretagne soit incluse dans la Grande-Bretagne. Le mec voit loin, très loin ! Ces gens-là me font un petit peu peur. Mais bon, c’était un couple de vieux au volant ; il y a des signes de démence et patience :  ils vont bientôt mourir.



Merci à vous d’avoir pris le temps de lire !



N’hésitez pas à partager et à réagir !



R.F



mercredi 5 avril 2017

C'est ma politique - Poutou, ce génie !

Bonjour à tous !


Aujourd’hui, après le débat des 11 candidats à la Présidentielle de 2017, nous allons parler plus particulièrement de Philippe Poutou.

En effet, c’est clairement lui qui s’est démarqué pendant ce débat. Et j’ose l’affirmer avec force : Philippe Poutou est un génie !

Ou un crétin fini. Je n’arrive pas encore à faire mon choix.


Je pense qu’il a particulièrement bien bossé l’aspect marketing de ses interventions. En effet, il a transformé ce débat en spectacle à lui tout seul. Et il a fait ça au détriment du fond. Tout ce qu’on retient de lui, c’est que c’est un guignol. Mais ça, il s’en fiche.


Premier point, quand tu te présentes à une élection et que t’as un minium de respect pour la fonction que tu brigues, il vaudrait mieux s’habiller en conséquence. Vous allez me dire que contrairement aux autres, il n’a pas les moyens de se procurer un costard à 10 000 €. Vous n’allez pas le croire, mais moi non plus. Et pourtant, j’ai un costume pour les grandes occasions et les rencontres professionnelles.


De plus, mec, sois un minimum concentré et prépare tes interventions sur le fond. Parce que sortir des punchlines, c’est cool ; avoir de vraies idées à véhiculer, autre que la sempiternelle lutte contre le capitalisme et le patronat, c’est mieux. Mais je te concède que c’est un moyen beaucoup plus simple pour faire parler de soi. Et ça montre un manque total de recul et d’analyse.


Ensuite, quand tu attaques quelqu’un ad nominem, fais-le sur ses idées, pas seulement sur ses affaires. La politique tu la trouves manifestement dans Closer. On est tous au courant des affaires des uns et des autres. Ce n’est pas la peine de les rabâcher. A moins qu’encore une fois, ce soit pour cacher la vacuité de ton programme.


Enfin, quand on te parle, ça serait sympa d’écouter. Et même quand on ne s’adresse pas directement à toi. Ne serait-ce que pour pouvoir réagir à ce que les autres disent et donc, se faire vraiment le porte-parole de ceux qui t’ont désigné pour représenter ton parti et tes militants. Et je dis bien « désigné » pas élu. T’es dans un parti encore moins démocratique que les Républicains. Et vous le dites vous-même, aucun de vous n’a d’ambition personnelle ; donc même pas la satisfaction personnelle de changer les choses grâce à vous. En gros, t’es un candidat par défaut, et si tu ne veux pas y aller parce que t’as pas les épaules, alors ne le fais pas. On ne t’en voudra pas. Sinon, on a l’impression que t’es là par hasard. Ceci dit, ça expliquerait pourquoi tu donnes l’impression de ne pas être concerné par ce qu’il se passe autour de toi.


Le fait que tu ne prennes pas ces élections avec sérieux, respect et responsabilité montre juste que t’en as rien à faire. C’est un manque de respect envers ceux qui comptent sur toi pour faire changer les choses.

Tu passes pour un crétin qui n’en a rien à foutre de quoique ce soit. T’es le pire stéréotype qui soit. Faire le clown sur un plateau télé, ce n’est pas ton rôle. Et comme t’es censé représenter les ouvriers, ils passent tous pour des crétins à cause de toi. C’est vraiment ça que tu veux ? Les ouvriers ne sont déjà pas assez pris au sérieux, alors ce n’est pas la peine d’en rajouter.

A contrario, t’aurais montré que tu connaissais les sujets, que t’avais un minimum de culture et la volonté de faire évoluer les choses, ça aurait rejaillit sur le monde ouvrier de façon super positive !

Le monde politique est rempli de menteurs, d’escrocs, d’arnaqueurs ; ce n’est pas la peine de les remplacer par un clown. Tu ne vaux pas mieux que ceux que tu dénonces. Tu maitrises parfaitement le markéting, tu parles comme un ouvrier sans parler pour eux comme les politiciens  trahissent des engagements, tu ressembles à un ouvrier sans vraiment te préoccuper d’eux et t’utilises les medias comme un pro : t’es un fake. Tu considères la politique comme un jeu, mais rappelle-toi qu’il y a des gens qui croient en toi, alors essaie de ne pas les décevoir au lieu de faire ton show.

Ceci dit, vaut-il mieux un gars qui s'en fout ou deux mis en examen ? 

Merci à tous d’avoir pris le temps de lire !


N’hésitez pas à réagir et à partager !


R.F


mardi 4 avril 2017

C'est ma réaction - Adeline

Bonjour à tous !


Aujourd’hui, je me sers de façon éhontée du blog pour régler mes comptes.

Ceci, ça vous donne un aperçu de ce sur quoi vous pouvez tomber en allant sur des sites de rencontre. En effet, on a tendance à croire que le plus chiant sur ces sites, ce sont les fake. C’est-à-dire, les faux profils. Que nenni ! Au moins, ceux-là, on les repère tout de suite !

Je rappelle le contexte. Cela fait trois mois que je discute avec une jeune femme sur internet. Enfin avec du recul, j’ai été un peu con. Je n’avais ni sa photo, ni son numéro de téléphone, ni son facebook. Mais le fait que tout soit un peu secret, ça stimule l’imagination. Ça donne un côté mystérieux qui n’est pas désagréable. Ça laisse place au fantasme.  

Nous nous sommes rencontrés dans le centre ville de Nantes. Cela a duré une heure. Et quand c'est si court, c'est rarement bon signe.

Je me permets d’écrire ma réponse ici pour la simple et bonne raison que la personne qui me l’a envoyé m’a bloqué juste après me l’avoir envoyé. Courage, quand tu nous tiens.


Voici le message en question :

"J'en ai déja rencontré des bornés qui ne s'intéressent à personne et à rien, mais félicitations tu as la palme. Pas une question sur moi je te rappele que le but était de faire connaissance! Tu t'étonne d'être célibataire en plus!? Pas moi. Sur ce."


Ma réponse :

Bonjour Adeline,

J’ai moi-même éprouvé une intense difficulté lors de notre rencontre. D'où ce dilemme : devrais-je mentir pour préserver ta sensibilité, ou te dire la vérité ? Car toute vérité n’est pas bonne à dire, mais l’éviter, n’est-ce pas pire ? (Ça, c'est du de Palmas). Cependant, la velléité qui se dégage de ton message a déterminé ma réponse.


Au diable l'hypocrisie portant son épais déguisement de politesse ! Soyons franc.  


Après ces 3 mois à discuter avec toi, je m'attendais à une bonne surprise, et ça n'a pas été le cas. La beauté extérieure, ça compte aussi. Tu vois, en général, plus on parle longtemps à quelqu'un, plus on a envie de rencontrer cette personne et plus on s'attend à quelque chose d'énorme. Mon comportement a été à la hauteur de la déception lors du premier contact.

Tu as raison : je n'ai pas fait d'effort mais je n'en voyais pas l'utilité. Tu es la seule à qui j'ai fait ça. Cependant, je ne vais pas me forcer si je ne le sens pas. Je te demande pardon. J’espère que tu me comprends.

Et aussi, tes tentatives de vannes avec le garçon de café était très malaisantes. Je ne savais plus où me mettre. J'avais envie de disparaître. Je ne sais pas comment j'aurais réagi si j'avais croisé quelqu'un que je connais.

Si tu veux répondre, tu peux le faire sur mon vrai profil. Il n'y a pas de soucis. Il est toujours ouvert pour toi.


Maintenant, Adeline, je me permets de reprendre ton message point par point.

"J'en ai déja rencontré des bornés qui ne s'intéressent à personne et à rien, mais félicitations tu as la palme. "

Si j'ai la palme, je n'aurais pas tout perdu de ma soirée, c'est déjà ça !

Si tu rencontres beaucoup de "bornés" et de gens qui ne s'intéressent à rien, il faut sans doute que tu te remettes en question. En effet, ne dit-on pas "qui se ressemble s'assemble" ?

De plus, tu le sais toi même que je suis curieux de beaucoup de choses. C'est juste toi qui ne m'intéresse pas. J'en suis sincèrement désolé.


"Pas une question sur moi je te rappele que le but était de faire connaissance! ".

Ça fait trois mois qu'on s'envoie des messages. Donc, je pense qu'on a dépassé le stade de "faire connaissance". Bien sûr, tout est différent quand on passe IRL, mais je ne pensais pas que ça serait à ce point-là ! Tu me vois aussi surpris que toi.

Et franchement, j'ai été patient vu que tu répondais de façon totalement anarchique. La discussion était totalement hachée ce qui ne laisse pas vraiment d'opportunité de créer un début de complicité avant de se rencontrer. J'ai attendu 3 mois afin de pouvoir découvrir qui se cachait derrière ton pseudo - que je ne dévoilerai pas mais qui manque encore plus d'originalité que le mien.


"Tu t'étonne d'être célibataire en plus!?"

Je ne m'étonne pas du tout d'être célibataire. Au contraire, je le vis même plutôt bien. Je n'ai juste pas envie d'être avec n'importe qui. Bon, même si je te concède que, parfois, c'est pas évident. C'est clair qu'un ciné à deux, qu'un resto, qu'une sieste crapuleuse, que de la complicité ou qu'un dimanche à glander à deux sur la canapé, ça me manque parfois. Mais ça ne fait que traverser mon esprit, et ça disparaît quasiment aussitôt. Je ne me souviens même pas m'être plaint à ton endroit de mon blues de célibataire.  


Pour finir, n’essaie pas d’aborder des sujets sérieux : tu n’es pas intellectuellement équipée pour. Ça me mettait très mal à l’aise de t’entendre parler du rôle du Président de la République tel que décrit dans la Constitution de 58. T’iras voir le troisième point de cet article issu du Conseil Constitutionnel : http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/la-constitution-de-1958-en-20-questions/quelle-place-la-constitution-de-1958-accorde-t-elle-au-president-de-la-republique.17355.html. C’était notre point de discorde.

Et non, Nantes n’est pas séparée de la Bretagne depuis seulement 1 an et la réforme territoriale. Elle a d’ailleurs été adoptée en 2014, donc ça fait 3 ans. Même si je te concède qu'on en voit les effets seulement depuis janvier 2016. Tiens, c’est très bien expliqué ici : http://www.breizh-info.com/2014/07/02/13977/petain-n-pas-separe-loire-atlantique-bretagne. Et là : http://www.gouvernement.fr/action/la-reforme-territoriale

En tout cas, je dois te dire merci. Déjà, merci de m’avoir permis d’écrire cet article pour sensibiliser les hommes aux fumistes dans ton genre ; de celles qui, à défaut d’avoir du charme, pensent avoir de l’intelligence. Et merci de m’avoir rappelé qu’il ne fallait pas que j’aille tête baissée rencontrer n’importe qui.

On finit en chanson. Tu me fais penser à la chanson « Dodeline » De  Tété. Je te mets le lien. Ecoute-la, elle est vachement bien (elle) ! https://www.youtube.com/watch?v=yu_oZUsO9mM 


Merci à vous, j’espère que vous avez apprécié la lecture de cet article un peu spécial !


N’hésitez pas à commenter et à partager !


R.F



Retour à l’accueil


NB : en vrai, j'ai les boules qu'elle ait envoyé un message avant moi héhé. 

lundi 3 avril 2017

C'est mon quotidien - Comment répondre aux compliments ?

Bonjour à tous !


Aujourd’hui, cours de complimentage et de drague ! Enfin drague … Presque. D’autant plus que je suis toujours célibataire, c’est vous dire à quel point je suis un séducteur né ! Je pars d’une question simple : comment peut-on réagir à un compliment ? La réaction à un compliment est tout aussi importante que de savoir en faire. Donc, nous allons étudier plusieurs compliments et la manière dont nous pouvons y répondre.


Compliment numéro 1 : « T’es beau ».

Je ne sais jamais comment réagir à ça. Déjà, parce qu’on ne me l’a pas dit souvent. Du coup, j’ai pas eu des masses l’occasion d’essayer. Et puis, est-ce qu’on se contenter d’un « merci » ? C’est vrai, c’est poli, c’est déjà un bon point !

Je pense que je répondrais quelque chose comme ça, d’une voix monocorde : « merci, et en plus, comme tu peux le voir,  j’ai bon cœur sinon je ne sortirais pas avec toi, poufiasse ». Y’a deux réactions possibles de la part de votre partenaire : soit elle rit et vous avez du bol, soit elle vous tape tellement fort que plus personne ne vous dira jamais que êtes beau. Donc, dans tous les cas : problème résolu !


Compliment numéro 2 : « J’adore l’odeur de ton parfum ».

La réponse la plus logique, c’est de dire : « merci, c’est du - insérer un nom de parfum ici ». La réponse à ne pas faire : « merci c’est du insérer un nom de parfum ici, c’est mon ex qui me l’a offert ». Surtout qu’en général, si une personne vous dit que vous sentez bon, c’est qu’elle est physiquement assez proche à la fois pour humer votre odeur et aussi pour vous saisir les parties génitales dans le but que toute votre descendance soit compromise.

La réponse ultime, c’est : « merci, mais tu sais, je ne porte jamais de parfum ». Si elle vous croit, vous avez intérêt à courir à la parfumerie la plus proche pour acheter un stock entier de parfums. Car si jamais vous restez ensemble longtemps, elle finira par découvrir la supercherie. Et on ne ment pas à sa moitié !


Compliment numéro 3 : « T’es le meilleur coup de ma vie ».

Ça par contre, je l’ai souvent entendu ! On peut être moche et avoir des doigts de fée ! Ceci dit, c’est normal, vu que toutes mes exs étaient vierges …

La réponse que je donne, c’est : « merci, je vous dois combien ? ». Oui, on peut être vierge et prostituée. D’ailleurs, je vous ai raconté mes vacances en Thaïlande ?  

Compliment numéro 4 : « Tu chantes trop bien ! » / « Tu dessines  trop bien ! » et autres déclinaisons.
Alors déjà, j’ai envie de vous dire que vous avez utilisé votre côté artiste pour pécho et ça se fait trop pas !

Cependant, si effectivement vous chantez/dessinez/autre bien, vous devez le savoir. Sinon, vous ne chanteriez/dessineriez/autre pas devant un(e) inconnue(e). Ma méthode consiste à feindre la modestie. Repensez à la fois, où en CP, vous avez passé une visite médicale, tout nu, dans un cabinet froid, devant un inconnu. L’humilité vous reviendra très vite !

Vous avez la parade qui consiste à lui dire que dorénavant, vous ne chanterez/dessinerez que pour elle/lui. Elle/il sera votre muse. Et ça, c’est classe.


Dans tous les cas, répondre à un compliment est quelque chose de toujours délicat. Toutefois, vous n’êtes pas obligés de complimenter la personne en retour. Je pense que c’est la dernière chose à faire car la personne en face de vous aura l’impression que vous vous forcez.

Cependant, pour moi, le meilleur compliment restera : «  Quand est-ce qu’on se revoie ? ». Ce à quoi je répondrai : « Et si on arrêtait de se quitter ? ». Je sais, il ne faut jamais répondre à une question par une question. Mais on va faire une exception, pour cette fois.


Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire !


N’hésitez pas à réagir et à partager !


R.F



C'est ma politique - Le masculinisme, l'hominisme et le meninisme, c'est quoi ?

Bonjour à tous !


Aujourd’hui, on s’attaque au Masculisme ou à l’Hominisme, ou au Menisme, ou  …. Enfin bref, y’a tellement de trucs différents que je ne sais même plus où donner de la tête !

Je dois faire mon mea culpa aux féministes car, sans déconner, pour défendre leurs droits, les hommes sont encore plus mauvais que les femmes !

Entre ceux qui veulent se rassembler contre les femmes, ceux qui veulent se rassembler parce que les femmes sont pas gentilles, ceux qui se rassemblent car ils ont peur des femmes, et ceux qui se réunissent car ils rejettent les thèses féministes, on ne sait plus quoi penser !

Les gars, si vous avez un problème avec les femmes, j’ai une solution pour vous : devenez gay ! Bon, ok c’est pas fin comme réflexion. Cependant, quand on voit m’illustration choisie par le groupe «  Osez le masculinisme »sur Facebook, on peut se demander s’ils ne le sont pas déjà :  



Moi qui cherchais une réponse simple au féminisme. Je voulais tout simplement trouver quelque chose qui puisse faire en sorte de protéger tous les individus qui se reconnaissent et s’assument en tant qu’homme. Un peu comme s’il y avait un garde-fou pour les femmes, et la réciproque chez les mecs. Et en partant du principe qu’il y a de la place comme pour les uns que pour les autres et qu’on n’est pas obligés de se détester pour coexister.

Mais non.

En France, on a découvert ces mouvements lorsque des papas étaient montés sur des grues (notamment à Nantes) pour revendiquer la garde de leurs enfants. C'est sûr que de grimper à plus de 100 mètres d'altitude, c'est un le genre d'acte qui montre que tu es un parent responsable. Enfin, ce n'est pas le propos. Mais ces actions sont plus à créditer à des associations du type SOS Papas. Elles n'ont rien de Masculiniste. Elles plaident juste l'égalité de traitement entre les femmes et les hommes lors des divorces. Mais des radicaux se servent de ce type de combat pour légitimer leur machisme latent.  

Certains Masculinistes/Hoministes/Menistes remettent en cause le système patriarcal dénoncé par leurs alter egos féministes. Au contraire, ils partent du principe qu’ils sont les victimes d’une domination féminine. Il faut leur dire que ce qu’il se passe dans les salons SM avec des femmes habillées tout en cuir et armée d’un fouet, n’est pas du tout le reflet de la société.

Cependant, force est de constaté qu’au niveau familiale, les divorces sont souvent en faveur des femmes et qu’elles ont souvent la garde des enfants. En 2013, les femmes obtenaient la garde à hauteur de 72,1%. Toutefois, ce chiffre est largement à relativiser en fonction des causes de divorces. 

Toutefois, vous iriez confier des gosses à un père alcoolique ? A un mari qui bat sa femme ? A un ex qui la harcèle ? La réponse est non, bien évidemment. Et franchement, si l’avantage d’être une femme, c’était la garde des enfants ça serait une maigre récompense pour des salaires inégaux, une sous représentations dans les postes importants etc.

Donc, concernant la domination de la femme, je cherche encore.


Certains et certaines diront que je mets tout le monde dans le même panier. C’est vrai. En effet, vous trouverez tout et son contraire tant vous irez sur un site ou sur un autre. 


Pour conclure, ces différents termes pour désigner une protection, et une défense des intérêts des hommes montrent à quel point ces mouvements sont encore balbutiants. Je ne peux pas m’empêcher de penser les hommes qui ont créé ce genre de mouvement ont dû être traumatisés dans leur virilité. 

Concernant les sujets sur le féminisme, un twittos m’avait dit que : «  je n’étais pas un allié pour les femmes » car mon article osait critiquer certaines féministes. Manifestement, je ne suis pas non plus un allié pour les hommes. Enfin, c’était un gars qui m’en faisait la remarque. Donc, j’attends qu’une femme pointe du doigt mon anti-masculinisme.

Pour ma part, si je ne peux me revendiquer ni comme féministes, ni comme Masculiniste, est-ce que je peux encore dire que je suis humaniste ? C’est ce qui fera l’objet d’un nouvel article qui est déjà en cours de rédaction. Vous allez voir que c’est encore plus difficile tant les gens sont obtus.


Merci à vous d’avoir pris le temps de lire !


N’hésitez pas à réagir et à commenter !


R.F

Webographie :